Bienvenue !

Forum RP Final Fantasy accessible à tous ! Aucun minimum de lignes, bonne orthographe demandée. Personnages de la saga ou inventés autorisés ! Contactez le staff pour plus d'informations si besoin :) !

Navigation

Aventuriers

FFI ■ 0 membre(s)
FFII ■ 0 membre(s)
FFIII ■ 0 membre(s)
FFIV ■ 0 membre(s)
FFV ■ 0 membre(s)
FFVI ■ 2 membre(s)
FFVII ■ 2 membre(s)
FFVIII ■ 0 membre(s)
FFIX ■ 1 membre(s)
FFX ■ 0 membre(s)
FFXI ■ 0 membre(s)
FFXII ■ 0 membre(s)
FFXIII ■ 0 membre(s)
FFXIV ■ 0 membre(s)
FFXV ■ 0 membre(s)
FFAutres ■ 1 membre(s)

Nouveautés

11/04 : Forum mis en pause !
■ + d'infos ►Annonce

Staff

Code par MV/Shoki - Never Utopia


Forum RP Final Fantasy.
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Terra Branford

Aller en bas 
AuteurMessage
Terra Branford

Néophyte
Néophyte
avatar


Messages : 253
Date d'inscription : 05/02/2018
Souvenir : Mobliz

MessageSujet: Terra Branford   Mer 14 Fév - 13:55



Personnage


■ NOM : Branford
■ PRÉNOM : Terra
■ ÂGE : 18 ans
■ GENRE : Féminin
■ MONDE NATAL : Monde de la Balance
■ SOUVENIR : Mobliz
■ AVATAR : Terra Branford de Dissidia NT


 
Psychologie


Terra est peut être belle d’extérieur sans le savoir mais elle ne sait probablement pas elle-même ce qu’elle pourrait affirmer sur sa propre personne. Elle ne doit elle-même pas se connaître pour ainsi dire tellement son être est mystérieux. Son passé comme son présent a été et est perturbé par des confusions liées à son état d’hybride entre une entité chimérique et une créature humaine. Partiellement humaine et partiellement Esper, elle est une créature étrange dont la compréhension est délicate et la fascination aisée, surtout pour les scientifiques qui désireraient pouvoir l’étudier. Trop naïve pour se défendre elle-même, Terra n’a jamais eu l’opportunité de choisir sa propre voie et est toujours à la recherche du chemin qu’elle doit suivre maintenant…

Incertaine, perdue dans le monde comme dans son esprit, elle ne sait pas comment se retrouver dans un monde si elle ne parvient même pas de base à retrouver la route de ses souvenirs sans aide. Elle ne sait pas non plus comment organiser ses pensées, que faire de sa personne, saisir les opportunités qu’elle aurait de se manifester ou de se rendre utile. Troublée par ce qu’elle est mais aussi par ce qu’elle peut être apte de faire, elle ne désire pourtant pas le mal mais sait qu’elle l’a déjà fait pourtant, contre son gré certes mais déjà fait oui. Dans son esprit, voir des personnes souffrir est intolérable, savoir que de sa main des personnes ont déjà souffert voire même été tuée, elle ne demanderait que le juste traitement pour de tels crimes à savoir la répétition sur sa personne pour ce qu’elle a pu faire et s’assurer de ne plus le répéter.

Néanmoins, accompagnée, elle se sent plus forte, plus sûre d’elle-même et peut arriver même à se déterminer à prendre de l’assurance pour montrer qu’elle peut aussi prendre ses propres décisions. Elle a réussi à se pardonner en mettant la faute sur le mal en question qui l’avait manipulé. Elle accepte facilement les conclusions et les leçons à tirer d’une défaite ou d’un passage difficile même si elle tente au mieux d’éviter la base de ces conclusions parfois difficiles. La réalité est toujours frappante pour une personne comme elle qui parait presque irréelle. Elle se demande souvent si elle est une humaine ou une chimère aux yeux des autres, le doute la ronge et l’empêche d’avancer. Elle a fait des progrès depuis sa prise de conscience de vivre pour elle mais des moments de doutes subsistent même encore maintenant alors qu’elle doit agir seule.

Avec son apparence, on peut savoir que Terra n’est pas timide et ne possède pas réellement de pudeur non plus. Elle a déjà prouvé maintes fois ces deux points en posant des questions indiscrètes sans la moindre gène, sur le ton de la conversation pour pouvoir se renseigner à ce sujet même s’il n’est pas des plus faciles à aborder habituellement. Demander d’expliquer ce qu’est l’amour n’est pas chose simple surtout lorsque l’adolescente le demandant a tout de même dix sept ans. La patience de ses amis pour elle lui aura donc été d’une grande aide et encore maintenant, même sans eux, elle en aurait besoin pour se sentir humaine, avec des amis comme elle, avec des personnes pour l’aider et sur qui compter comme lorsqu’elle se battait contre Kefka. Malgré tout, elle n’ignore pas les bonnes manières et sait se montrer polie et parfaitement civilisée, c’est d’ailleurs ce qui fait d’elle une personne extrêmement gentille et assez naïve.

Curieuse de nature, Terra apprends rapidement à connaître tout ce qui fait un homme en général afin de mieux agir comme eux. Longtemps manipulée par l’armée impériale, elle n’a jamais pu voir le monde de ses propres yeux ou presque, agissant comme un robot, elle n’a jamais rien appris et vivant telle une arme, toujours été utilisée. C’est le moment pour elle de se rattraper et la première chose qu’elle tente de faire est d’apprendre les émotions et sentiments humains. Encore avec des difficultés sur ces points, la curiosité la pousse donc à découvrir les mondes dans lesquels elle interagit maintenant même si, seule, la peur a tendance à lui bloquer la majorité de ses mouvements ainsi que ses pensées. C’est pourquoi elle cherche majoritairement des amis ou, du moins, des personnes pour l’accompagner et l’aider à avancer ou à prendre de l’assurance comme le faisait Locke.

C’est seulement dans la dernière période de sa vie qu’elle a eu de vrais amis si on ne compte pas le général Leo trop peu présent pour réellement veiller à la santé mentale de l’adolescente. Pleine d’admiration pour Locke dès les premiers moments, c’est certainement l’une des seule personne à pouvoir la faire sourire aussi facilement avec ses manies et sa manière d’être mais bien qu’il soit un voleur - chasseur de trésors vous répondra-t-il - il reste quelqu’un d’honnête et de bien plus fréquentable que l’empire qui sait redonner le courage et la motivation aux autres. Il est certainement l’une des premières raisons dans ce monde pour laquelle Terra est encore en vie et son admiration est en fait sans doute une gratitude envers lui pour une telle aide sans rien attendre en retour. Il n’est cependant pas le seul à l’avoir aidé et à qui Terra tient vraiment.

Pour protéger ce qui lui est cher, amis ou simplement même une pensée, elle serait prête à se jeter à corps perdu dans une bataille sans savoir même si elle peut gagner et utiliser tout son potentiel chimérique pour faire des désastres. Elle peut être gentille, naïve et tout ce qui ira avec mais lorsqu’elle perd patience, lorsqu’elle perd son sang froid, elle ne pense plus au mal qu’elle peut faire et redevient vide de sentiment, aussi vide que ses yeux n’avaient pu l’être dans le passé sous la maîtrise de Kefka, pour attaquer et détruire son ou ses cibles. Tout aussi envoûtante que puisse l’être sa forme chimérique, il ne faut pas s’y fier en la voyant, si c’est face à cette forme qu’une personne se retrouve, elle n’aura que peu de temps pour partir en courant avant de se prendre une déferlante de sorts tous plus puissants les uns que les autres.

La personnalité de Terra est donc difficile à saisir et la rend difficile à comprendre sans faire l’effort de se mettre à sa place. Elle est compréhensive pour sa part et ne cherche jamais à parler d’elle pour aider les autres, elle ne renvoie jamais la situation sur elle non plus pour parler d’autre chose ou paraître narcissique ce qui a tendance à lui donner un côté mystérieux qui complémente son apparence pour apprendre à la connaître. Toujours prête à tendre une main pour aider, elle ne bouge que très difficilement sans en avoir une pour la guider mais une fois sa détermination gonflée par l’aide d’un allié, elle peut devenir bien plus motivée que n’importe quelle personne. Elle cherche sa place dans le monde mais sait déjà de quel côté de la ligne elle veut se mettre : voir le sourire sur le visage de tous, voir un avenir radieux pour les enfants actuels et donc purifier le mal de la surface de ce monde pour parvenir à ses fins.

Son rêve est d’un jour pouvoir vivre en harmonie avec toute forme d’âme existante. Que les chimères et les humains puissent se serrer la main sans reproche, que toute menace soit éradiquée ou que les personnes recherchant le pouvoir soient mis en déroute pour laisser la vie continuer son cours sans pour autant venir la gâcher de leur présence. Son objectif à long terme est donc de parvenir à associer autant les hommes que les entités spirituelles pour l’aider à lutter contre les menaces dans le monde. Actuellement, son seul objectif serait déjà de retrouver comment rentrer chez elle et retrouver des connaissances pour pouvoir avancer accompagnée afin d’avoir l’assurance de faire quelque chose puisque sans ça, elle ne parviendrait à rien d’autre que de regarder le temps passer jusqu’à ce qu’un quelconque miracle ne vienne l’aider.


Histoire


Le monde paraîtrait différent si on était spécial se diront certaines personnes. Mais lorsqu’on est spécial, on aimerait avoir les mêmes droits et les mêmes privilèges que tout le monde. Vivre dans l’ombre, c’était ce que Terra était condamnée à faire alors qu’elle venait à peine de naître. Son père avait une vie immortelle, il était un esper, Maduin, quant à sa mère, parfaitement normale et humaine se nommant Madeline, aurait une vie mortelle et très courte si on la comparait à celle de l’entité chimérique. Qu’en serait-il de Terra ? Serait-elle une esper ou une humaine ? Nul ne le savait mais le début de sa vie sur la terre des Esper commença relativement bien même si cette partie de son existence sera soumise à l’oubli par la suite.

Avec un père aussi fort que Maduin, personne n’aurait craint de se faire attaquer mais il y avait bien des personnes avides de pouvoirs dans ce monde que Terra ne connaissait pas. La guerre de la magie s’était déroulée bien avant la naissance de Terra, près de deux mille ans avant exactement, et suite à cette guerre, les Esper étaient les seules personnes qui avaient été aptes de garder cette magie dans leur univers. Ils avaient emportés toute la magie avec eux et les légendes étaient les seuls restes de cette triste histoire. C’était ce qui avait conduit l’empire de Gestahl jusque là dans le but de trouver la source de la magie et de l’assouvir à ses fins. Ce fut d’ailleurs par sa faute que la vie d’enfance de Terra fut compromise et la séparation avec ses parents obligatoire…

Pendant cette période de sa vie, Terra avait appris à grandir, elle ne dormait pas avec des peluches mais avec des mogs. Ces petites créatures étaient la seule chose qui lui permettait de rester tranquille pendant la nuit et leur pelage doux et soyeux lui permettait de se sentir bien mieux que si elle était avec des peluches ou dans des draps. Dociles avec les enfants, ces créatures étaient tout aussi adorables que la fillette en question. Elle était d’ailleurs en train de dormir lorsque l’empire était arrivé en force. Maduin n’avait pas eu le temps de prévenir les autres, Madeline était allée retrouver sa fille mais les forces de son amoureux ne furent pas suffisante pour pouvoir contenir une telle puissance. L’empereur approchait toujours davantage jusqu’à arriver au même niveau que ces deux filles…

Sans aucune pitié, Gestahl tua la mère suppliant de ne pas emporter son enfant en vain, mais Terra aura la vie pour sa part. Sa faculté innée d’utiliser la magie avait tout de suite attiré l’attention d’un jeune soldat nommé Kefka, c’est ainsi que ce dernier voulut la prendre avec lui dès qu’il comprit que la petite avait tenté un soin sur sa mère. Il se disait qu’il pourrait se faire une armée s’il apprenait à contrôler cette petite. C’est ainsi qu’elle fut emmenée à Narshe pour se faire étudier par l’empire. Elle ne désirait pas partir, non, elle aurait aimé pouvoir rester sur sa terre natale mais malgré tous les cris qu’elle laissait entendre, on parvint à la calmer en autorisant le mog à l’accompagner tout en sachant très bien que ce dernier ne resterait pas des lustres avant de vouloir s’échapper à son tour.

Le trajet à faire dans le vaisseau aurait pu être mieux pour la jeune fille : elle ne fut qu’à peine nourrie, elle n’eut que peu d’affection si ce n’était que par son mog qu’elle gardait fermement accroché contre elle, c’était à peine si elle ne voulait pas s’en séparer mais, tôt ou tard, elle n’aurait pas le choix qu’importe ce qu’elle ferait maintenant. L’arrivée à Narshe fut assez difficile pour Terra, elle ne comprenait pas ce qu’il se passait, elle était traînée à droite ou à gauche, le mog qui l’avait accompagné lui avait été à la limite d’arraché et elle ne laissait que des larmes manifester sa peine dans ce monde hostile et trop grand pour elle. Sans savoir où elle était, elle n’aurait pas même le loisir de pouvoir s’échapper si ce n’était avec ce petit mog dont elle avait perdu la trace.

Destinée à grandir dans l’ombre de l’empire, elle allait se forger une conscience qui ne serait pas la sienne, elle allait se faire manipuler par le plus dingue des soldats, le plus avide et le plus perfide des hommes à la fois, Kefka Palazzo. Ce mégalomane était tout sauf diplomate et était prêt à donner jusqu’à sa vie pour parvenir à ses fins. Il restait néanmoins dans l’ombre de son roi et ne pouvait monter les échelons. Ca serait l’opportunité pour lui de prendre du potentiel… Erudit de base, il pourrait s’occuper de déterminer d’où était issu le pouvoir de Terra et s’en servir pour faire des armes à base de magie pour l’armée. Il deviendrait ainsi célèbre et pourra avoir sa place parmi les grands hommes de ce monde comme il le voulait tant. Il pourrait même peut être arriver au pouvoir de la sorte…

C’était peine perdue, Terra se montrait bien docile et ne comprenait pas pourquoi cet homme agissait de cette manière avec elle. Rustre, violent et même parfois incompréhensible dans les mots qu’il utilisait, il ne laissait pas la jeune fille en placer une même si elle pourrait toujours s’exprimer avec des personnes plus diplomatiques que lui. Une personne, un général des plus jeunes se nommant Leo Cristophe tentait de la rassurer et de l’éloigner de Kefka du mieux qu’il le pouvait. Terra préférait se retrouver avec cette personne bien plus gentille que le fou avec qui elle était la plupart du temps. Leo avait tout d’un vrai guerrier et battait Kefka dans tous les domaines, le défi que ça provoquait pour l’érudit n’était pas supportable et il voulut tenter une ultime expérience que le roi lui refusa.

Trop dangereuse pour l’homme en question mais aussi pour la demi-esper comme ils l’appelaient tous dans le domaine impérial, Kefka ne put satisfaire son envie de devenir plus puissant et continua donc ses recherches sur des armes plus puissantes toutes à base de magie. Il innova de ce fait les canons magitek et divers autres prototypes d’armes d’une puissance encore inégalées ce qui lui valu des promotions dans les échelons et arriva au même grade que le général Leo lui-même. Terra restait néanmoins de son côté et ne savait jamais ce que le lendemain lui réserverait. C’est ainsi que les études de Kefka ne tardèrent pas à aboutir sur ce qu’il recherchait. Il avait réussi à obtenir le droit de se servir de Terra pour des tests réels et dangereux même pour elle.

Le plan était de confronter Terra à une escouade entière mais cette dernière ignorait ce qu’il se passerait jusqu’à ce que le général Leo ne vienne l’aviser de ce qui l’attendait. Terra ne concevait même pas la possibilité de pouvoir détruire autant de personnes et ne voyait pas pourquoi elle devrait le faire. Mais au vu de la faculté de négociation que Leo pouvait avoir et le fait que Terra ne voulait pas même parler à Kefka, elle ne pourrait pas y échapper bien que le général tenta d’en dissuader Kefka. Sans pitié, ce dernier envoya la troupe attaquer Terra mais dès la première blessure qu’elle reçut, la peur la figea et elle serait morte si une force étrange ne l’aurait pas transformée en un monstre empli d’une magie terrifiante, elle était une esper et ce fut le moment où elle le prouva.

Sa tenue se désintégra, sa peau se fit recouvrir d’une épaisse fourrure rose, ses yeux se firent entourer de rouge et prirent une teinte de bleu mélangé à du violet. Ce qui aurait eu de quoi impression quiconque en aurait bien fait rire plusieurs qui se disaient que cette jeune fille inoffensive avait le pouvoir d’un monstre mais mine de rien, son potentiel était bien plus important qu’il n’y paraissait. D’une vague de feu, d’une attaque simple mais pourtant magique, elle rasa toute la pièce, les soldats furent décimés et il ne resta plus rien d’eux si ce n’était que des cendres. La jeune femme venait de réduire à néant une troupe de pas moins de cinquante hommes en une seule attaque et encore, ce n’était qu’une seule attaque de faible niveau, Kefka ne l’avait pas manqué.

Content de ne pas s’être trompé sur cette fille, il avait bien entendu rapporter les « exploits » de Terra à l’empereur pour en conclure qu’il aurait donc la force autant qu’elle de survivre à une expérience à base de magie pure pour qu’il devienne lui-même apte de faire de la magie. Qui d’autre mieux que lui pourrait donc réussir une telle expérience après tout ? Terra pour sa part avait été emportée ailleurs pour lui permettre de se reposer mais elle ne serait pas tranquille longtemps avec ce qu’elle venait de faire, elle allait devoir encore faire de multiples séries de tests, elle allait se faire entraîner pour servir l’armée de Gestahl et les bénéfices de cet empire qui avait mis le grappin dessus. La croissance de Terra ne se faisait absolument pas comme ses parents l’auraient désirés de ce fait…

Le temps s’écoula jusqu’au jour où Kefka réussit enfin à réunir assez d’informations pour faire une magie qui lui permettrait de s’insuffler la même magie que celle de la jeune femme dont tout le monde avait peur désormais. Il ne perdit pas une seconde pour se l’administrer mais, déjà qu’il était à moitié malade, ça n’arrangea pas son état et devint encore plus étrange ensuite, sans doute encore plus déranger sans que Terra n’en subisse le moindre effet contrairement à lui qui ne se rendait pas compte que la magie était si puissante en son corps qu’elle l’avait en partie détruit. Mais il en voulait plus, il en voulait toujours davantage puisqu’il n’arrivait pas à équivaloir le niveau de cette fillette. Il lui fallait d’autres magicites, d’autres Esper enfermés dans ces pierres pour parvenir à ses fins.

Avec Terra à ses côtés, il pourrait se servir d’elle pour pouvoir continuer à accomplir ses plans et retourner Gestahl. Ce vieil homme gâteux était peut être bien haut placé mais il ne céderait pas sa place à une personne comme Kefka comme ça et même si le mage était un clown, il le savait très bien et commençait à agir dans son dos même si le double jeu qu’il menait l’empêchait de se faire considérer comme un traite devant tout le monde, il restait le meilleur élément de l’empereur et le manipulait du mieux qu’il le pouvait. Mais un autre élément perturbateur serait à prendre en compte puisque Terra vieillissait et voulait prendre un peu plus d’aises en allant par exemple dans la caverne où elle savait la présence du mog qui l’avait accompagné et qu’elle voyait encore de temps à autre.

Il acceptait donc par moment mais il ne pensait pas que ça soit une bonne idée de voir son arme sur pattes s’éloigner autant de lui pendant toujours plus longtemps à chaque jour. Il tentait de la garder avec lui en se montrant donc gentil et le plus serviable possible en lui offrant divers vêtements qui lui permettraient non seulement de se couvrir mais aussi de ne pas se désintégrer pendant ses phases de transformations mais ça ne suffisait pas et elle ne voulait pas rester avec lui tout le temps jusqu’au jour où il disparut pendant une semaine sans laisser de trace pour faire un objet hautement magique apte de manipuler toute forme chimérique qui le porterait. Les tests sur les pauvres magicites qu’il avait drainé en lui furent convainquant pour le tenter sur le corps de son jouet préféré.

Terra fut donc habillée d’une couronne et instantanément, son regard se vida et son expression se figea, dénué d’émotions, dénué d’idées, elle ne pensait plus à rien et ne faisait qu’attendre les ordres. Le premier qu’elle reçut fut étrangement bien différent de ce qu’elle aurait cru entendre de la part de Kefka qui lui demanda de danser sur un pied. Elle le fit sans se sentir ridicule jusqu’à ce qu’il frappe dans ses mains comme pour l’applaudir et lui dire que c’était parfait et que maintenant, elle devrait partir chercher une magicite dans les mines de Narshe. Elle serait partie sur le champ s’il ne l’avait pas retenue. Pour que ça ne paraisse pas suspicieux non plus étant donné qu’il faudrait qu’elle passe par la ville, elle devrait y aller le lendemain avec deux soldats entraînés et des machines de guerre.

Obéissant aux ordres, Terra ne se retrouvait donc pas consciente de ce qu’elle ferait, elle ne comptait pas faire de mal à quiconque mais elle n’aurait pas le choix que de faire ce que le créateur de cette couronne lui ordonnerait de faire. Etablir une paix par la guerre, une paix par la terreur, c’était ce que Kefka voulait et même si son plan était pour le moment approuvé de Gestahl, il ne le sera pas longtemps avec l’ampleur que ça prendrait. Trouver tout autant d’Esper que possible jusqu’à en prendre leur puissance et devenir plus puissant à chaque fois, la guerre de la magie allait de nouveau se faire ressentir et la peur reviendrait dans l’esprit des gens comme si les deux mille ans d’histoire les séparant de cette dernière guerre n’avaient jamais existés…

Le trajet jusqu’à la mine de Narshe ne fut pas long, rasant tout sur son passage, Terra n’eut aucun mal à l’atteindre et même, sans ça, elle aurait pu faire l’utilisation de sa magie sans le moindre mal pour en venir à bout. Même les plus puissantes machines de la grotte ne l’arrêtèrent pas jusqu’à ce qu’elle tombe face à l’Esper qu’elle recherchait. Il était dans une phase d’inactivité mais le choc que prit Terra lui fit se souvenir de ses origines. Le même choc avait mis hors d’état de nuire Biggs et Wedge l’accompagnant mais elle ne pourrait rien faire pour eux dans son état. Le coup l’avait bien assommée et elle en prit bien d’autre jusqu’à ce que sa vitalité ne se retrouve plus assez élevée pour qu’elle assume ce qu’il se passait. Elle perdit conscience et fut néanmoins sauvée à temps…

Comment une jeune fille comme elle pourrait être dans le mauvais camp ? Tout le monde le pensait, des preuves étaient présentes et bien nombreuses mais ce n’était pas ce qui avait empêcher une résistante de prendre soin de Terra et de la soigner. Le choc avait surtout été mental mais la couronne lui avait été retiré et endommagé pendant la dernière bataille. Elle avait de ce fait endommagé aussi l’esprit de Terra et l’avait rendu amnésique partiellement. Elle ne se souvenait plus du tout de ce qu’elle avait fait avant de se retrouver dans cette maison, la maison de Arvis, une personne qu’elle rencontrait pour la première fois. Afin que la police locale ne la trouve pas, la personne qui l’avait protégé lui avait annoncé qu’elle devrait filer par l’arrière en repassant par les mines.

Locke guiderait Terra dans ces mines en lui promettant de la sortir de là. Il s’agissait d’un voleur… Enfin, même s’il préférait le terme « chasseur de trésors ». Il en reprenait énormément sur ce fait mais Terra n’avait pas fait la même bourde deux fois de suite. Avec l’aide de cette personne, elle se dirigea vers le château de Figaro au sud, en plein centre du désert pour s’y cacher alors que Kefka désirait récupérer son arme et rien d’autre. C’est en personne qu’il se pointa donc au château lui aussi pour pouvoir retrouver cette arme qu’il avait perdue pendant sa dernière bataille mais le roi, Edgar, ne le laissa pas l’approcher et lui affirma ne pas connaître la personne dont il parlait ce qui mit le général dans une furie suffisante pour lui faire faire brûler le château de Figaro.

Pendant que le château se protégeait de lui-même en s’enfonçant dans le sol, Terra partit le plus rapidement possible de ce château avec le roi lui-même et le voleur qui l’aidait depuis sa fuite de Narshe. Kefka se lança à leur poursuite mais Terra ne se laissa pas faire. Horrifiée par ce qu’elle apprenait sur sa propre personne à savoir ce qu’elle avait fait pour l’armée dans son passé, elle ne voulait pas y retourner et s’opposa même à celui aurait pu être considéré comme son père d’adoption. Elle attaqua les troupes de Kefka avec sa puissante magie ne laissant pas Locke ni Edgar de glace face à une telle révélation. Lorsque l’un des deux veux absolument la protéger, l’autre veut l’emmener dans un groupe de résistant pour s’en servir aussi comme d’une arme…

Un passage dans les montagnes leur permettrait de rejoindre la ville au sud de Figaro mais ce n’était pas le but visé, une autre montagne à l’est de cette ville leur permettrait de rejoindre le repère des résistants ainsi que leur chef, Banon. Sur le chemin, ils croisèrent Sabin, le frère jumeau de Edgar, qui leur donna un coup de main à passer en venant à bout d’un titan nommé Fargas qui bloquait la route vers le repère. C’est dès qu’elle y entra pour se reposer qu’elle fut emmenée devant Banon qui, comprenant l’étendu des pouvoirs de la jeune femme, voulu tout de suite se les approprier pour mener sa rébellion à la victoire. Ca serait l’arme qui le propulsera tout de suite vers une victoire assurée du fait que la magie serait un atout considérable dans une attaque de l’empire.

Même si Edgar ne disait rien pour la défendre, Locke se mettait sans cesse entre Banon et Terra pour la protéger même si cette dernière comprenait bien qu’elle devait jouer un rôle essentiel dans cette affaire. Elle accepta malgré tout ce que tout le monde pourrait lui dire et le départ fut prévu pour le lendemain, après une nuit de repos où elle discuta un peu avec Locke pour en apprendre davantage sur ce groupe mais aussi sur le roi qui les menait… De son côté, il comptait partir pour South Figaro pour aller chercher des renseignements dont Terra n’avait pas la connaissance. Elle se contenterait de suivre Banon jusqu’à Narshe pour pouvoir reprendre la ville avec l’aide des rebelles installés ici. La résistance se terminerait avec la prise de la ville…

La route n’était pas sûre cependant puisqu’il fallait passer sur la rivière Lethe abritant des monstres dangereux dont le terrifiant Ultros qui n’avait pour seule envie de se faire une soupe de fruits de mer. Il agrippa la jambe de Terra et Sabin, en voulant l’aider, tomba dans la mer et finit par dériver alors que Banon, Terra et Edgar devront de leur côté rejoindre Narshe seuls afin de rejoindre Arvis les attendant chez elle. Cependant, le temps de préparer la résistance de la ville, Kefka renouvela la tentative de prise de pouvoir en allant chercher l’esper qui était ici. Banon organisa la défense de la ville avec l’aide de Terra cette fois et avec une telle organisation, Kefka ne parvint pas à passer et fut contraint de battre en retraite, battu par sa propre arme. Il aurait bien de quoi rager sur ce coup.

Afin de ne plus se faire avoir de la même manière par une attaque de l’empire pour mettre le grappin sur cet Esper, cette fois, Terra se rendit elle-même avec ses alliés jusqu’au sommet des mines pour rencontrer de nouveau l’esper en question et se transformer en esper elle-même afin de pouvoir suivre cette voix qu’elle entendait. Personne ne put donc la suivre mais elle se dirigea assez loin de tout le monde jusqu’à la petite ville de Zozo. Elle était au sommet de la plus haute tour sous la protection de l’esper, Ramuh. Le temps de la retrouver fut assez long et elle put se reposer bien largement pendant ce temps. Cependant, elle laissa tout le monde dans une grande inquiétude à Narshe même si, pour Banon, ce n’était au même titre que pour Kefka une bonne arme de perdue.

Terra n’était pas au mieux de sa forme cependant, elle était même plutôt mal et Ramuh appris à Locke que la seule voie pour elle de guérir était de rencontrer son père, Maduin, toujours détenu par l’empire qui exerçait des tests des plus rudes sur cet esper bien solide pour autant. Locke assura alors qu’il reviendrait avec les espers ici. Celes Chere, une combattante de l’armée accepta de mener un groupe jusqu’à l’empire pour mener l’attaque. Terra n’eut pas la connaissance de ce qu’il se passait, elle ne se souvenait même plus de ce qu’elle avait vécu et ça empirait de plus en plus, une amnésie était possible à guérir mais le remède pour celle-ci serait de lui apporter ses origines, la seule personne qui pourrait l’aider à se souvenir de qui elle. En bon voleur, Locke n’aurait pas de mal à trouver cet esper.

Le temps était compté pour sauver Terra mais cette dernière restait dans la tour de Zozo où les deux personnes qui étaient avec le groupe de Locke veillaient à ce qu’elle se porte bien. Elle était mal mais pas physiquement parlant. Ses sentiments étaient bafoués, ses émotions étaient réelles mais elle ne savait pas même si ce n’était pas de faux sentiments qu’elle avait. Elle ignorait jusqu’à ce qu’elle était elle-même et estimait qu’elle avait été horrible tout au long de sa vie puisqu’elle avait servi l’empire même si ce n’était pas consciemment maintenant qu’elle prenait du recul. Le retour de Locke ne se fit pas trop attendre par Terra même si ce n’était pas le cas pour les deux autres. Locke était démuni et ne savait plus du tout ce qu’il pourrait faire maintenant puisqu’il n’y avait rien qui se passait.

Inconsciente, Terra réagit à l’une des magicites que Locke avait ramené de Vector, Maduin. Elle avait même murmuré un unique mot en le sentant : « Père ». Effectivement, aussi surprenant que ce soit, Terra venait de retrouver son père et comprenait maintenant être le fruit d’un amour interdit entre un esper et une humaine. Elle ne pourrait le savoir autrement que par un récit mais elle fit un rêve pour lui indiquer ce qu’elle avait vécu pendant ses deux premières années de vie, Maduin lui avait montré ce qu‘il avait vécu... Comment sa mère avait été trouvée et soignée dans le village, comment Gestahl était venu pour tout détruire et comment l’ancien avait fait fuir tout le monde en fermant le village des espers… Maduin était allé chercher son épouse qui était partie mais ils furent mis à la porte involontairement.

Entendre ou voir un tel récit aurait de quoi faire pleurer mais c’était le pourquoi Terra avait été emmené par Gestahl, c’était pourquoi sa mère était morte et son père avait été soumis à l’empire mais maintenant qu’elle avait récupéré sa mémoire, elle comprenait l’importance qu’elle avait dans tout ça et pourrait retourner à Narshe pour se rendre utile face à Banon et organiser une troupe d’assaut contre Gestahl afin qu’il ne s’empare pas du pouvoirs des Espers restant. Setzer était présent également maintenant, un pilote de vaisseau qui pourrait les conduire sans attente ou presque où ils le désiraient si bien qu’ils n’auraient plus à marcher pour passer par les routes communes. A peine remise sur pied, Terra prit la tête pour aller directement à Narshe pour voir ce qu’ils pourront faire désormais.

Une fois dans la ville que Kefka avait assailli par deux fois, ils furent maintenant accueillis bien mieux et emmenés auprès de Banon où ils apprirent que la ville avait été se liguer contre l’empire et était prête à donner un coup de main à l’assaut de Vector, la capitale de l’empire. Le plan était simple pour Banon : attaquer par le nord mais leur force ne serait jamais assez grande pour lutter contre toutes les armes magiques de l’armée adversaire. Il faudrait donc que Terra puisse aller libérer les espers pour faire une attaque de l’est de cette manière mais la puissance des espers n’était pas à négliger même si Terra ne réfléchit que très peu à cette situation. Si elle était autant une humaine qu’une esper, elle était bien consciente d’être le lien entre ces deux mondes et donc d’être la seule en mesure de faire cette mission.

Il y aurait d’autres difficultés mais pour le moment, c’était décidé, elle venait de prendre la route vers l’est avec le vaisseau de Setzer et elle allait entrer dans cette grotte où l’empire avait mis le grappin. Il n’y avait personne dans la base impériale juste devant ce qui mis la puce à l’oreille de tout le monde même si Terra était motivée à continuer et profiter de leur absence pour y aller d’une manière plus simple mais Kefka était celui qui avait vidé le campement pour mieux pouvoir les suivre jusque dans cette grotte, jusqu’à la porte scellée. C’est une fois devant la porte scellée que Kefka attaqua pendant que Terra appelait les siens à l’aide. Lorsque la porte s’ouvrit, une déferlante s’abattit sur tout le monde et Kefka autant que le groupe fut mis en déroute. Terra elle-même ne parvint pas à calmer ce flux.

Une fois de retour dans le vaisseau, la première chose de visible était le fait que Vector soit en feu par l’attaque des Espers. Leur puissance de feu était inimaginable et à l’idée que tous leurs congénères soient morts par de vulgaires expériences d’extraction les avaient mis hors d’eux et même Terra n’aurait pu les calmer si elle l’avait voulu à ce moment là. Une fois dans Vector, elle s’était même mis en tête l’idée d’aller voir Gestahl pour lui faire la morale mais elle fut surprise de se rendre compte que Gestahl en personne l’attendait pour lui proposer un marcher même s’il lui fit croire qu’il rendait les armes et qu’il ne voulait plus se battre, que cette guerre avait assez duré. Aurait-il prit conscience qu’il n’avait aucune chance de lutter contre une force qu’il avait pourtant cru maîtriser depuis des années ?

Terra y crut en tout cas, elle y crut simplement parce qu’il avait dit que Kefka avait été mis en prison. Il voulait se faire pardonner pour avoir été aussi peu présent lorsque Kefka faisait des bêtises telle que d’empoisonner toute la ville de Doma sous le nez du général Leo. Terra crut à tout ce qui fut dit mais elle ne réalisa pas que la seule chose que voulait Gestahl au final était que la jeune femme parte pour l’île du croissant où étaient actuellement les espers pour signer un cesser le feu. Même si la route jusque là n’était pas nécessairement longue, elle n’était accompagnée que de Locke pour le moment. Le général Leo était également présent pour faire la transition entre les espers et l’armée impériale par le biais de Terra et c’est d’ailleurs sur le chemin que Terra profita de cette opportunité pour dévoiler ses sentiments à une nouvelle personne, demander ce qu’était l’amour.

La question quoi que directe et étrange provenant d’une personne comme Terra était compréhensible puisqu’elle n’avait jamais ressenti un tel sentiment et se demandait si elle pourrait un jour se faire aimer en se disant qu’elle était une demie-esper, qu’elle avait été un monstre manipulé par l’empire et qu’elle devait être plus détestée qu’aimée en même temps. C’était peut être le cas mais le général lui avoua que quiconque était en vie et avait une parcelle en soit qui désirait connaître un sentiment aussi grand que l’amour finirait par le trouver de n’importe quelle manière que ce soit. Terra était peut être une demie-esper mais ça n’empêchait rien. Elle avait une mère et avait hérité d’une partie d’elle. Même son père avait été apte d’aimer si elle était là alors qu’il était un Esper à part entière pour sa part.

La question était répondue mais les sentiments de Terra avait du mal à comprendre ce qu’il entendait par là et il lui dit qu’elle le découvrirait un jour quoi qu’il en soit si bien qu’elle n’aurait qu’à patienter jusque là même si le creux qu’elle ressentait semblait encore s’être creusé en son âme. Le bateau arriva sur l’île en question et les groupes normaux se firent une nouvelle fois par le général lui-même. Il avait donc pris Celes dans son équipe pour laisser Terra partir avec Locke et Shadow de leur côté. Il y avait un village au nord où il faudrait aller pour trouver des renseignements sur les Espers et pouvoir leur faire signer l’accord de paix que l’empereur leur avait confié. Sans trop de difficulté, tout le monde put se rendre jusqu’à la petite ville en question, Thamasa.

Ici, tout le monde était très distant avec qu’importe la personne mais des doutes naquirent bien rapidement dans l’esprit de Locke mais aussi de Terra lorsque des personnes visiblement aptes d’utiliser la magie se cachaient pour le faire pour ne pas se faire remarquer. Un vieil homme nommé Strago était présent dans une maison mais nia la présence des Espers dans le coin, il ne voulait pas parler de tout ce qu’il connaissait sur la magie et niait bien évidemment toute existence des Espers dans ce coin ou de la magie dans ce village même si l’évidence frappante qu’elle existait était indéniable. Mieux valait se reposer avant de partir bredouille pour aller à la recherche des espers le lendemain. La nuit n’était pas cher ici et pour des étrangers, c’était le mieux…

La nuit n’allait pas être entière cependant puisque Strago arriva en plein dans le milieu de la nuit pour pouvoir réveiller tout le monde même si Shadow ne se réveilla pas. Le feu avait pris à la maison principale et Relm était encore dedans. Strago ne pouvait pas utiliser sa magie avec de telles personnes dans le village et éteindre le feu était impossible même s’il dut tenter le coup pour l’étendre sans y parvenir. Tout le monde vint porter main forte à ce vieillard malgré que c’était prohibé et malgré leurs efforts communs, ils ne parvinrent pas à éteindre les flammes de la maison. Une source de feu était présente dans cet endroit et il faudrait la détruire pour pouvoir arrêter les flammes de s’alimenter de cette demeure. Relm était saine et sauve mais dans un sale état lorsqu’ils la trouvèrent.

Malgré tout, la maison manqua de s’écrouler et même si Interceptor, le chien de Shadow, tentait vaillamment de repousser les flammes, il ne pouvait pas faire bien des choses contrairement à Shadow qui se pointa à ce moment là pour les sortir tous de là. Détrompez vous, il ne l’avait pas fait pour Terra ou le reste du groupe mais bien pour récupérer son chien qui avait eu un coup de foudre pour Relm semblerait-il. Tout le monde put sortir saint et sauf de cette maison et en guise de récompense, Strago expliqua ce que le groupe désirait savoir. Ils purent apprendre que les Espers étaient dans la montagne non loin et que la porte scellée se trouvait à cet endroit. Il faudrait donc y aller pour pouvoir trouver les espers de la montagne et tenter de négocier un cessez le feu.

Sur le passage, Ultros attaqua encore une fois et Relm qui n’avait pas eu l’autorisation de venir se pointa pour lui refaire le portrait au sens propre du terme avec son carnet de dessin. La suite de la montée dans la montagne se passa donc avec Relm en plus de Strago et Locke mais l’arrivée n’était plus très loin et les Espers les interceptèrent sur le passage pour discuter un peu avec Terra. La puissance de la jeune femme était assez grande parce qu’elle discutait via la télépathie avec les autres, elle faisait comprendre son statut d’Esper aux autres et pouvaient ainsi avoir une place parmi les leurs. Avec l’aide de Locke, les Espers acceptèrent de descendre sur le sol de la planète afin de discuter avec l’empire par le biais du général Leo. Tout le monde attendait à Thamasa.

L’accord d’un traité de paix ne fut pas long à arriver mais c’était tout comme Kefka qui ne se fit pas prier pour attaquer tout le monde sous les ordres de Gestahl qui avait visiblement pas pu tenir sa parole ou qui avait été roulé par Kefka lui-même, apte de faire des clones des personnes qu’il désirait. Sa puissance de feu était bien trop grande au point ou une armée d’Esper contre lui ne put faire le poids, au point ou le général Leo succomba en un seul coup. Terra elle-même fut balayée en un rien de temps par ses sorts surpuissants mais il ne faudrait pas relâcher prise. Lorsqu’elle reprit conscience, Terra aida les autres à remettre de l’ordre dans le village, elle fit une sépulture pour Leo qui méritait au moins cet honneur pour avoir tenté d’empêcher Kefka de faire autant de mal.

Pour ce qui était de la suite du programme, il semblerait que Kefka avait tenté de s’emparer des statues avec son empereur et y aurait vraisemblablement réussi au point où il serait ensuite allé dans les nuages pour s’abriter en prenant un morceau du territoire terrestre pour se faire sans se soucier de qui il prendrait la terre ou la vie. Il n’avait que faire des lois humaines tant qu’il aurait la suprématie qu’il désirait avoir sur le monde, au point même ou la vie de son empereur n’était plus qu’un jeu avec la puissance qu’il avait. Il ne faudrait pas le laisser gérer les vies de tous de cette manière, il faudrait l’empêcher d’agir et Terra accompagna tout le monde jusqu’au vaisseau pour envahir ce palais de luxe que Kefka s’était monté au dessus du monde.

Lui qui pensait tout voir en surplombant le tout, il se trompait puisqu’il ne pensait pas que ses ennemis seront aptes de monter jusqu’à son domaine. Malgré tout, il était trop tard, les trois statues avaient été réalimentées et il ne manquait plus qu’à prendre le pouvoir maintenant. Trop avide pour le partager avec quiconque autre que lui-même et sa propre personne, le mage tua sans aucun scrupule son empereur qui n’y croyait pas même en se voyant mourir. Pendant que le groupe ne pouvait qu’assister sans rien pouvoir faire d’autre que de regarder ce spectacle horrible. Il ne fallait pas se leurrer non plus, ils ne faisaient pas le poids contre Kefka et encore moins s’il était entre ces trois statues. Il faudrait donc espérer à un miracle pour s’en sortir. Celes ne parvint à rien faire de son côté non plus.

Shadow qui était parti en estimant avoir réglé sa dette contre l’empire était finalement revenu pour écraser Kefka entre deux des trois statues et rester ici pour le ralentir alors que l’équilibre unissant ce pouvoir divin était en train de se perdre. Kefka avait invoqué une puissance trop grande et le monde était en péril. La course commença alors finalement puisqu’il fallait fuir le continent volant le plus rapidement possible avant qu’il ne se détruise. Il ne tarderait pas à céder, éclater, exploser et finalement s’écraser sur le sol ou dans la mer. Terra ne concevait pas de fuir en laissant un allié en retrait et, alors que le groupe entrait dans le vaisseau, elle s’obstinait à attendre, elle attendait jusqu’à ce que Interceptor n’arrive pour prévenir l’arrivée de son maître qui ne tarda pas.

Ainsi, tout le monde put partir dans le vaisseau, tout le monde put finalement fuir mais ce n’était qu’une victoire de courte durée. Les mondes étaient telles que le vaisseau autant que l’air et le temps se déchirèrent et emportèrent tout le monde dans divers endroits pour « mourir ». C’était ce que se disait Terra en tout cas. De son côté, elle était tombée non loin de Mobliz où elle fut bien accueillie, soignée et remise sur pieds. Elle ne pouvait assister qu’impuissante à la nouvelle force de Kefka et à la destruction du monde. La lumière du jugement de cette personne, ce clown mégalomane, avait tout ravagé et encore à ce moment là, des personnes étaient présentes dans ce village lorsqu’elle s’était abattue sur tout le monde. Tout le monde se mobilisa pour tenter de protéger les enfants en priorité.

Presque tous les adultes de ce village succombèrent à cette terrible attaque et seuls les enfants restèrent sans trop savoir quoi faire, avec les larmes aux yeux et la peine au cœur. Terra n’avait peut être pas encore trop conscience de ses émotions mais elle savait ce qu’elle avait à faire. Elle sentait que ces enfants avaient besoin d’une personne pour les aider, les aimer, s’occuper d’eux et même si elle ne prenait pas conscience de ce que c’était, elle décida de rester ici pour jouer le rôle de mère et prouver toute sa gentillesse pour aider les deux seuls adultes qui restaient dans le village pour une bonne vingtaine d’enfants. Une seule maison était encore intacte ou presque et comme il s’agissait de la plus grande, c’est ici que tout le monde se réfugia malgré qu’une autre maison était encore utile.

Terra put apprendre à vivre d’une manière presque normale sans se battre, sans se sentir oppressée à l’idée de se battre même si la menace constante que laissait Kefka derrière lui avec cette tour énorme qu’il s’était battit pour surplomber le monde restait toujours présente pour sa part. Malgré tout, une certaine harmonie s’installait ici et personne ne venait les déranger si ce n’était des monstres issus de ce monde dont Kefka avait ouvert la porte pour permettre aux démons de ravager la terre et pouvoir se faire une place dans un coin de ce monde. Il fallait voir que même si ce démon était non loin, il n’était jamais venu s’aventurer sur cette petite île où était maintenant Terra au grand soulagement de tous mais le Phumbaba représentait toujours une menace que tout le monde connaissait.

Pas loin d’une année passa sans la moindre étape de vie notable pour tout le monde. Terra s’était fait sa place et même si elle ne s’en rendait pas nécessairement compte, elle était heureuse comme ça, elle se sentait comblée sans savoir quelle en était la raison au final. Elle ne pourrait pas le savoir sans avoir une nouvelle épreuve, celle de la séparation… Un jour, des étrangers arrivèrent et l’alerte fut donnée. Comme ce n’était que la première fois que ça arrivait, tout le monde alla se réfugier dans la maison principale et c’est Terra qui alla voir ce que c’était pour se rendre compte que c’était Celes accompagnée de Sabin, Setzer et Edgar. Ils étaient venus ici pour la retrouver en premier lieu sans trop d’espoir et maintenant qu’ils étaient là, ils voudraient l’avoir avec eux pour détruire Kefka.

Confrontée à cette réalité, Terra ne put se résoudre à partir, c’était différent maintenant, elle voulait les accompagner mais désirait plus que tout rester avec ces enfants qui avaient besoin d’elle. Une partie d’elle avait besoin de ces enfants aussi pour prouver qu’elle était là, qu’elle avait ce qu’elle recherchait… Elle ne savait pas quoi néanmoins, le trouble était toujours présent et Celes tenta une nouvelle fois de la faire venir avec elle bien que Terra ne put accepter et leur dit qu’elle était ici à sa place et qu’elle ne pourrait même pas se battre, elle avait perdu toute volonté de se battre en même temps que Kefka avait détruit sous ses yeux tout ce monde. Celes et son groupe ne put la convaincre et se résolurent à partir en la laissant tranquille et méditer sur ce qu’elle deviendrait dans ce cas.

A peine que la porte se ferma, elle se rouvrit et un enfant prévint de l’approche imminente de Phumbaba qui voulait faire du ménage dans la ville. Il n’était pas allé aussi loin depuis que Terra était présente ici mais il semblerait qu’il avait pris tout le monde au dépourvu. Terra tenta de l’arrêter à elle seule mais elle n’avait plus la même motivation, elle se fit battre sans pouvoir faire quoi que ce soit à son adversaire avant que Celes ne revienne pour lui régler son compte et le mettre en déroute sans parvenir à le tuer. Tout le monde put se rendre compte que la place de Terra était bel et bien dans cette ville et non pas ailleurs pour le moment et surtout pas dans un combat à mort contre une personne aussi forte que Kefka, ça serait pire que du suicide pour la jeune femme.

Le temps qu’elle se remette, le groupe était reparti pour aller chercher d’autres de leurs amis un peu partout dans le monde, lorsqu’ils reviendront, il y en aurait probablement davantage encore et avec Locke, elle aurait certainement du mal à résister à rester ici comme elle venait de le faire à ce moment par un lot de circonstances qui ne l’avaient pas aidé non plus. Il fallut quelques jours pour que Locke n’arrive à la charge sur elle de nouveau, quelques jours qui ne durèrent pourtant pas énormément de temps pour elle puisqu’une chose venait encore s’ajouter sur sa responsabilité pour ces enfants. La mère se chargeant des enfants avec elle était tombée enceinte et son amoureux n’était pas pour avoir un nouvel enfant si bien que des disputes avaient lieu.

C’est lorsque Terra discutait avec cette personne en question qu’elle vit Celes arriver avec Locke par la porte de derrière et arrêter de parler tout aussi vite qu’elle venait de les voir pendant que les explications venaient d’ailleurs. Un enfant arriva une nouvelle fois pour affirmer que le Phumbaba revenait encore une fois et cette fois, il n’était vraiment pas content, Locke affirma qu’il allait s’en charger et partit sans demander son reste ni demander à Terra de suivre, il comptait s’en charger tout seul ! Il commença bien mais ce n’était pas ce qui permettrait de le vaincre puisque, après un moment, il avait utilisé une technique pour repousser des personnes de l’équipe et les mettre hors combat. Terra commença à s’inquiéter pour ses amis et aussi pour ce village, sa famille…

Un surplus d’émotions la submergea et elle reprit une apparence chimérique, sa puissance déferla dans ses veines et elle se mêla au combat pour donner un coup de main à ses alliés. Autant dire qu’une telle puissance ne se manquait pas et l’ennemi prit des coups qu’il n’aurait jamais imaginé prendre un coup même si la puissance de Sabin était bien plus élevé que lorsque Terra l’avait perdu de vue. Lorsque le dernier coup retentit pour faire sonner le gong de la mort de cet ennemi, Terra se sentit mieux d’avoir réussi à récupérer son potentiel mais aussi d’avoir compris ce qu’était ce sentiment qu’elle recherchait depuis si longtemps. Elle put alors définir ce qu’on ressentait lorsqu’on recevait et donnait de l’amour à d’autres personnes ce qui lui permit de prendre ses ailes.

Son premier but était d’aller aider le monde à survivre en tuant Kefka mais lorsque tout ceci serait terminé, elle savait ce qu’elle voudrait : retourner vivre dans cette ville afin de retrouver le même sentiment de désir qu’elle sentait actuellement. Elle se sentait aimée et elle trouvait ce sentiment si agréable qu’elle voulait le partager avec ces enfants qui attendraient également son retour à Mobliz. Une fois sur le nouveau vaisseau de Setzer, elle put aller jusqu’à la tour de Kefka au sud de ce monde maintenant en ruines. Elle put se rendre compte de combien le monde avait souffert par rapport à son dernier vol mais elle ne se laisserait pas aller maintenant, elle irait jusqu’au bout et vaincrait Kefka avec son équipe comme ils l’avaient toujours fait !

Terrifiante non seulement par sa taille, cette tour avait aussi des ennemis à faire peur à l’intérieur. Les plus puissantes créatures du monde étaient présentes et modifiées par la magie de leur chef : ils étaient donc encore plus puissant que ce que Terra se souvenait et malgré tout, elle réussissait à leur tenir tête avec sa magie mais mieux valait qu’elle se protège assez souvent si ce n’était des soins pour ne pas succomber trop rapidement avec la faible défense qu’elle comptait sur sa personne. Malgré le long chemin qu’il y eut dans cette tour, l’arrivée se fit ressentir lorsqu’il fallut faire trois groupes. Elle fut accompagnée de Locke et de Sabin pendant cette partie de la route et dut affronter une déesse de cet empereur sournois et bien coloré, cette déesse étant l’une des trois statues…

Des questions venaient à l’esprit de Terra alors qu’elle continuait la route vers Kefka… Toute source de magie allait se faire détruire avec les trois statues, les Espers allaient succomber, qu’allait-elle devenir ? Qu’allait-elle devenir pour ce qui était de sa partie magique ? Si elle voulait retourner sur Mobliz pour s’occuper de ces enfants orphelins ? Si elle voulait vivre une vie humaine normale sans tenir compte de son potentiel ? Pourrait-elle seulement le rêver ? La question la tracassait jusqu’à ce qu’elle soit face à Kefka où elle n’aurait de toutes façons plus le choix. C’était la haine qu’elle éprouvait en le regardant : il avait pris tellement de vie si injustement, il l’avait manipulé tellement facilement pour lui faire faire des choses aussi mauvaises, même si elle était naïve et gentille, Terra n’était plus aussi docile qu’elle ne l’avait été.

Laissant toute sa colère déferler contre ce mage psychotique, Terra avait de quoi ouvrir une brèche dans le temps, une autre dimension simplement par la puissance de ses sorts allant même jusqu’à utiliser Ultima pour s’en sortir. Kefka lutta de manière acharnée avec la ferme intention de rester vivant, il était aussi puissant qu’un dieu mais même avec toute cette puissance, il ne pouvait rien faire contre un groupe aussi bien armé et rendit son jugement sans parvenir à utiliser une ultime fois la lumière du jugement justement, son rayon sacré qui lui avait permis de régler tant de problème jusqu’à maintenant, qui lui avait permis de faire tant de massacre sans limitation jusqu’à ce qu’un groupe de résistants acharnés ne l’enchaîne à la faucheuse pour l’emporter dans l’autre monde.

La mort de Kefka entraîna la destruction de sa création où tout le monde se trouvait actuellement. Ils virent tous que la destruction des statues venaient de détruire toute source de magie et Terra aida mine de rien tout le monde à retourner sur le vaisseau alors que les Espers remerciaient les humains pour leur aide. Maduin était conscient des questions de sa fille et lui expliqua qu’elle aurait le choix de suivre ses ancêtres vers ce monde où ils se rendaient ou alors de sceller la partie qui faisait d’elle une demi-esper pour retourner vivre sa vie avec sa partie humaine, trouver un cœur pour complémenter le sien et avoir une vie dont elle avait toujours rêver dans le fond sans même se rendre compte que c’était réellement le cas. Le choix fut assez simple mais elle volait à côté du vaisseau au moment où elle eut à prendre sa décision.

Les talents de pilote de Setzer furent mis à dure épreuve puisqu’il dut aller la récupérer en vol avant qu’elle ne tombe sur le sol dur. Il fit un piqué si dangereux qu’il aurait pu détruire le vaisseau simplement par la vitesse mais il parvint à la sauver et à atterrir sans difficultés ensuite. Tout le monde pourrait maintenant reconstruire le monde pour de bon, repartir dans leurs affaires, vivre une vie qu’ils avaient voulu avoir et qu’ils étaient allés cherché jusqu’aux pieds de la mort pour l’obtenir. Arrachés de ces serres qui les empêchaient d’avancer, ils pourront désormais reprendre une nouvelle vie et Terra avait déjà décidé ce qu’elle allait faire si bien qu’elle demanda à Setzer de la reconduire à Mobliz pour qu’elle puisse s’occuper des enfants qui y vivaient.

Si on la cherchait, on saura ou la trouver qu’elle disait, elle resterait ici en tant qu’humaine et ne chercherait pas à se battre de nouveau, elle garda son arme mais elle ne la gardait que pour protéger sa « famille » des dangers qui pourront arriver par la terre comme par la mer. Certes puissante, sa magie ne serait peut être plus suffisante maintenant que les statues avaient été détruites mais ce n’était pas différent de ce qu’il s’était passé mille ans dans le passé lorsque la guerre de la magie avait été terminée. Les statues avaient perdu leurs pouvoir mais ça n’avait pas empêcher aux descendants des mages guerriers de survivre avec des bribes de magie. Probablement que si elle avait une descendance, les petits de Terra sauront utiliser la magie également…

La paix revenait et le monde pourrait se reconstruire en prenant le temps qu’il faudrait, Terra pourrait prendre le temps qu’elle désirait pour pouvoir se refaire une vie et elle n’était pas pressée de la mener à son terme ou de la vivre non plus. Elle prenait le temps de vivre tout ce qu’elle pouvait à fond et tenterait probablement de tout faire en suivant la même direction que les enfants dont elle se chargeait. Un nouveau bébé naquit dans ce village, il était rayonnant d’un futur sans danger et donnait irrémédiablement le sourire à cette jeune femme même pas encore adulte, elle cherchait tellement à donner qu’elle en oubliait même de recevoir ce qu’on lui donnait. Elle recevait pourtant de nombreux cadeaux de la part des enfants mais sans distinction, elle les aimait toujours tous.

Alors qu’elle pensait la paix définitive, qu’il n’y aurait plus de personnes comme l’empereur Gestahl ou de mégalomane comme Kefka pour semer la zizanie, alors qu’elle repensait au général Leo qui était mort pour les protéger face à la dictature de Kefka et de son empereur, Terra fut surprise d’entendre parler d’une énergie étrange dans une grotte non loin du village, en bordure de la falaise. Elle s’absenta une journée pour aller voir ce qu’il y avait dedans pour pouvoir trouver des traces d’énergie négatives et peut être pouvoir récupérer l’un des chiens qui y était allé sans revenir. Un mur semblait étrange, il semblait bouger sur lui-même vers l’intérieur comme s’il était vivant. Terra mit alors la main dessus et se fit instantanément happer dans un trou noir sans savoir ce qui lui arrivait.

Les terres dévastées qui apparurent devant elle lui annonça sans détour la fatalité où elle venait de se faire entraîner... Derrière elle, il n'y avait plus ce passage qu'elle venait de passer et donc aucune manière de revenir chez elle.


Joueur

■ PSEUDO : MagicSephiroth
■ ÂGE : 30 ans
■ COMMENT TU AS DÉCOUVERT LE FORUM ? : J'ai participé à sa création
■ TU AS TOUT COMPRIS (règlement, contexte, etc) ? : Of course !

Fiche par Fallen Swallow sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celeste

Fondatrice | Compte Administrateur
Fondatrice | Compte Administrateur
avatar


Messages : 28
Date d'inscription : 01/02/2018
Souvenir : Ophelheim.

MessageSujet: Re: Terra Branford   Mer 14 Fév - 17:37



Bienvenue à toi ! Je t’annonce que tu es validé(e) !

Maintenant que ça c’est réglé, tu peux te lancer tout de suite à la recherche d'un rp pour démarrer ton aventure ! Prends soin de regarder si d’autres ne sont pas déjà à la recherche d’un partenaire avant d’ouvrir un nouveau sujet. En attendant, libre à toi de faire un tour dans le flood pour discuter avec les autres membres de notre communauté (promis, ils ne mordent pas !).

Ton souvenir sera bientôt ajouté sur le forum, merci de ta participation pour sauver Ophelheim !

Si tu as des interrogations, n’hésite pas à envoyer un MP à Kuja ou Terra Branford qui se feront un plaisir de te répondre et de te guider si nécessaire.

Amuse-toi bien ! ♥️


_________________

Compte fondateur. Merci de contacter Kuja ou Terra pour toutes interrogations.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rp.forumactif.com
 
Terra Branford
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Terra Mitica en Espagne...
» Eric de Branford [Un PERSONNAGE IMPORTANT dans la nouvelle vie de Megan] [LIBRE]
» Terra existe vraiment ! [libre et pas obligé de faire plus de 15 lignes]
» Terra sur Wikipédia?
» 05 - Légendes de Terra Mystica

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy :: Où tout a commencé :: Présentations :: Présentations Acceptées-
Sauter vers: