Bienvenue !

Forum RP Final Fantasy accessible à tous ! Aucun minimum de lignes, bonne orthographe demandée. Personnages de la saga ou inventés autorisés ! Contactez le staff pour plus d'informations si besoin :) !

Navigation

Aventuriers

FFI ■ 0 membre(s)
FFII ■ 0 membre(s)
FFIII ■ 0 membre(s)
FFIV ■ 0 membre(s)
FFV ■ 0 membre(s)
FFVI ■ 2 membre(s)
FFVII ■ 2 membre(s)
FFVIII ■ 0 membre(s)
FFIX ■ 1 membre(s)
FFX ■ 0 membre(s)
FFXI ■ 0 membre(s)
FFXII ■ 0 membre(s)
FFXIII ■ 0 membre(s)
FFXIV ■ 0 membre(s)
FFXV ■ 0 membre(s)
FFAutres ■ 1 membre(s)

Nouveautés

11/04 : Forum mis en pause !
■ + d'infos ►Annonce

Staff

Code par MV/Shoki - Never Utopia


Forum RP Final Fantasy.
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Kuja ║ DARK MESSENGER

Aller en bas 
AuteurMessage
Kuja

Néophyte
Néophyte
avatar


Messages : 260
Date d'inscription : 06/02/2018
Souvenir : Palais du Désert.

MessageSujet: Kuja ║ DARK MESSENGER   Mer 14 Fév - 14:07



Personnage


■ NOM :
■ PRÉNOM : Kuja.
■ ÂGE : 24 ans.
■ GENRE : Masculin.
■ MONDE NATAL : Terra.
■ SOUVENIR : Palais du Désert.
■ AVATAR : Kuja de Final Fantasy IX/Dissidia NT.


 
Psychologie


Kuja est un personnage d’une complexité sans égale. Majestueux, théâtral, poète, il va sans dire qu’il a l’âme d’un artiste. Délicat dans le moindre de ses mouvements, il se donne volontiers en spectacle sitôt que l’opportunité se présente, que ce soit par de grands gestes ou des palabres dignes du plus grand des penseurs, perdant ainsi ses interlocuteurs avec une aisance plaisante.

Reconnu comme étant d’un sadisme troublant, Kuja n’est pourtant pas que malheurs et diableries. Au-delà de son comportement destructeur – qu’il exécute dans le plus grand des calmes – l’homme aux cheveux d’argent se souhaite dorénavant une existence d’une neutralité simple. Il va sans dire que sa longue course pour le pouvoir et la puissance de la Transe lui apprit une chose : véritablement vivre, ce n’était pas ça. Malheureusement, il ne s’en rendit compte qu’au moment de sa mort, grâce à Djidane, son «petit frère».

Il est toujours hautain cela dit, car on ne change pas si aisément du jour au lendemain ! Kuja prend les autres de hauts et est un fin manipulateur ; il sait employer les bons mots pour avoir ce qu’il souhaite, charmer ces dames pour arriver à son but, utiliser quelques tours de passepasses pour éblouir les idiots… C’est si facile, et il jouit de cette aisance en abusant clairement de sa capacité comme innée à berner le petit peuple.
En parlant de petit peuple, il méprise les pauvres, les sales, les rejetés de la société. Il accorde une importance tout à fait exceptionnelle à son apparence ainsi qu’à l’image qu’il donne de lui, aussi ne saurait-il guère se pavaner en présence de si basses personnes. Il va sans dire qu’il est narcissique, et il le vit bien. Ce n’est pas parce qu’il a consentit à vivre une vie plus, disons, droite, qu’il n’est plus lui-même après tout.

Difficile de dire ce que Kuja apprécie vraiment. Ce qu’il déprécie toutefois, c’est facile : se sentir inférieur. Il a horreur d’être traité comme un subordonné et s’il n’a pas forcément la gâchette facile, il n’est pas dit qu’il retienne ses coups contre quelqu’un qui lui manque de respect. Il se sent – et se sait – supérieur à tous ces microbes et refuse qu’on lui adresse la moindre des impolitesses.
Cela dit, Kuja reste un homme galant et élégant, demeurant respectueux auprès des demoiselles. Enfin… les charmantes demoiselles. Il n’oserait s’acoquiner d’un laideron, soyons tout à fait honnête. Il ne refuse toutefois pas une discussion avec une dame de la noblesse ou une charmante jeune femme.

Jadis un être avide de pouvoir, Kuja s’est à présent calmé, mais reste tout de même attiré par tout ce qui attrait à une puissance nouvelle. Ce nouveau monde qu’est Ophelheim représente pour lui une seconde chance de s’animer d’une raison de vivre. Le tout à présent est de trouver de quoi il s’agit.


Histoire


Créé il y a de cela vingt-quatre ans par Garland sur Terra dans l’objectif de semer la mort et la destruction sur Héra, Kuja n’eut ni enfance ni adolescence. Baptisé «Ange de la Mort», il portait fort bien son nom compte-tenu de ce que son destin lui promettait. Il vint à naître avec son apparence adulte, qu’il est destiné à conserver en dépit des années passantes. Son créateur implémenta en lui un seul et unique désir : tuer, détruire, semer la discord et le malheur sur son sillage. Le tout afin d’accélérer le procédé du transfert des âmes du peuple de Terra vers les vaisseaux que deviendraient la populace d’Héra.

Malheureusement, Kuja n’était guère une réussite. Né adulte, il ne disposait que de trop peu de capacités émotives et ne jurait que par ses objectifs et ses motivations. Inapte à atteindre la Transe, pouvoir ultime de destruction, Kuja est délégué aux rangs des échecs et bien vite, Garland créé un nouveau génome : Djidane. Sorte de petit frère, mais plutôt une vile compétition aux yeux de l’homme aux cheveux d’argent, Djidane promettait d’être plus performant que son prédécesseur car lui vint au monde en tant que bébé. Il aurait donc une enfance, une vie, et aurait des émotions, grâce auxquelles il pourrait atteindre la Transe mais plus encore aux yeux de Garland : il serait plus facilement manipulable.
Car voyez-vous, une puissance comme celle de Kuja, toutefois dénuée de remords et de conscience, était quelque chose de trop imprévisible pour Garland. Il savait qu’il ne pourrait aucunement le manipuler, ni le contrôler. C’est d’ailleurs ce qui fait de Kuja un si fin manipulateur, même encore aujourd’hui, alors qu’il a pourtant enfin compris quelques bribes de cette si complexe humanité.

Naturellement menacé par la présence de ce nouveau génome, Kuja le kidnappa et l’abandonna sur Héra, espérant qu’il ne se fasse dévorer par des bêtes avoisinantes, qu’importe ! Malheureusement, son plan ne fonctionna pas comme prévu, puisque Djidane fut plus tard secouru.

Kuja retourna auprès de Garland comme unique génome, ignorant qu’un troisième était en préparation. Mikoto était bien camouflée, un véritable secret. Kuja n’en entendit jamais parler. Toutefois, Garland n’était aucunement fier de sa création. Indigné par son comportement, il le bannit de Terra, l’envoyant sur Héra. Blessé et frustré par un traitement si défavorable, Kuja se bâtit une demeure dans le Palais du Désert, une sorte d’acte de défiance envers son créateur originel qui pensait peut-être le voir misérable des suites de cet abandon.

Désormais seul, Kuja se tourna vers des études plus approfondies au sujet des chimères. Dix ans auparavant, il avait anéantit Madahine Salee sous les autres de son créateur, Garland craignant la puissance des invocateurs, jugeant que ceux-ci pourraient bien rivaliser avec lui et le vaincre un de ces jours. Avec cette idée en tête, Kuja trouva solution à son problème : il pourrait s’approprier Alexandre, plus puissante chimère de ce monde, afin de lutter contre son créateur originel si celui-ci venait à tenter de le soustraire à ce monde. Car Kuja savait qu’il n’était qu’un Ange de la Mort temporaire. Il savait que Garland ne l’utilisait que trop temporairement. Il lui était toujours fidèle, en apparence, mais au-delà de ses fins sourires, il préparait ses propres plans, décidé à ne pas laisser ce vieux fou se jouer de sa vie comme d’une vulgaire marionnette.

Il se rapprocha alors de la reine Branet, son esprit corrompu par le décès de son mari et sa proximité avec l’une des dernières survivantes de Madahine Salee l’intéressant ô combien grandement. Grenat – ou Sarah de son véritable prénom – représentait en effet un véritable espoir pour Kuja ; celui d’invoquer Alexandre. Mais d’abord, il devait passer par l’énorme baleine qui lui servait de mère adoptive. Celle-ci suivit le moindre des conseils du génome, propageant la guerre, s’appropriant Bloumécia en premier lieu.
Kuja rejoignit Branet après l’assaut, et croisa un drôle de groupe. Il y vit un jeune homme avec des cheveux blonds, et s’il eut un doute sur le moment, il méprisa de poursuivre cette observation. Ce garçon ne pouvait pas être Djidane, ça non. Il l’avait abandonné à son sort étant encore bambin. Il était tout à fait improbable qu’il soit encore vivant à ce jour.

Continuant de se jouer de Branet, Kuja lui suggéra de dérober les chimères de sa propre fille et d’attaquer Cleyra avec la puissance de la chimère Odin. Il lui offrit même des mages noirs, ayant acquit la technologie pour les créer à partir de la Brume, et la regarda faire mumuse avec ces petits soldats sans même se rendre compte du funeste destin qu’il lui préparait éventuellement. C’était amusant, il fallait bien l’admettre.

Plus tard, avec pour objectif d’entraver ses plans, Djidane et son groupe entreprirent de tuer Soulcage, qui produisait de la Brume au cœur même de l’arbre Ifa. Grimpant sur son Silverdragon, Kuja contempla le massacre mais confirma à ses adversaires qu’il ne se souciait pas d’eux. Quelques mages noirs en moins ne l’empêcheraient guère d’accomplir ses sombres desseins… Non, aucunement.
Mais alors, un nouvel acte s’enclenche soudainement : Branet et sa flotte arrivent sur place, et la reine, désireuse de se débarrasser de Kuja, tente de le tuer en invoquant Bahamut. Grâce à l’Invincible qu’il avait en sa possession, véritable machine de guerre hypnotisant les chimères, Kuja s’appropria la créature et la renvoya sur la reine, réduisant sa vitalité à un petit rien. Alexandrie venait de perdre sa dirigeante.

Le mignard et si fragile petit canari qu’était Grenat devint alors reine, et Kuja se rendit à Alexandrie pour la tuer à son tour. A l’aide de Bahamut, il fracassa le royaume, juste alors qu’Eiko, une survivante de Madahine Salee, et Grenat se dirigèrent vers les hautes tours du château pour invoquer Alexandre. Epoustouflé par tant de puissance, Kuja tenta d’en prendre le contrôle avec l’Invincible, mais niet. Garland était à bord du navire, et barra la route aux plans de l’Ange de la Mort en tuant Alexandre lui-même. Sans nouvelle marionnette pour lutter contre Garland, Kuja jura de trouver plus fort encore qu’Alexandre, et quitta les lieux.

Retournant chez lui, Kuja attend patiemment le groupe de Djidane qui, sans faute, se précipite dans son piège. Ayant besoin de quelques objets magiques malheureusement inaccessibles pour lui, il les envoi faire ses besognes en échange de la promesse de libération du reste de ses amis, ne lui autorisant à en emmener qu’une poignée pour cette mission.
Bien entendu, cette promesse n’était que vent et souffle, et le génome kidnappa Eiko avec pour objectif de lui soustraire ses chimères. Malheureusement, celle-ci étant bien trop jeune, le procédé ne fonctionne pas, et une nouvelle chimère pointe le bout de son nez, entravant la route aux plans de Kuja encore une fois. Toutefois, en voyant Moug entrer en Transe et protéger Eiko en devant Marthym, l’Ange de la Mort comprit quelque chose…

Il n’avait pas besoin de chimère. Juste d’entrer en Transe.

Déterminé à anéantir Garland et à gouverner autant sur Terra que Héra, Kuja retourna sur sa terre natale et croisa, inévitablement, le groupe de Djidane. Ayant depuis longtemps compris le rôle de ce génome dans cette vie, Kuja le défia lui et ses amis, décidé à en finir une bonne fois pour toute. Il avait absorbé toutes les âmes prisonnières de l’Invincible, toutes celles qu’il avait capturées jadis, et toutes ces ignobles émotions, jalouse, colère, envie, haine, lui permirent d’entrer en Transe, une première pour le génome qui se retrouva galvanisé par sa puissance nouvelle.

Après avoir jeté Garland dans le précipice, il vint à bout de ses adversaires, et se dresse en maître sur ces terres, juste pour avoir l’esprit de Garland revenir le hanter et lui dévoiler qu’en vérité, il n’est guère immortel, et s’éteindra lorsque le véritable Ange de la Mort, Djidane, viendrait à être prêt. Réalisant alors qu’il n’était qu’un vulgaire pion de plus dans ce grand jeu, Kuja laissa exploser sa colère en invoquant la plus puissante des magies, Ultima, clamant avec désespoir qu’il n’y avait aucune raison pour que ce monde existe sans lui.

Terra détruit, Kuja retourna sur Héra et se réfugia dans le monde de cristal, déterminé à anéantir cette planète également. Djidane et ses compagnons le rattrapèrent avant qu’il ne mène à bien son projet. Après un combat de longue haleine, Kuja comprit qu’il allait y passer, si bien qu’il invoqua à nouveau l’Ultima. Le groupe perdit la vie et se retrouva dans une dimension annexe, luttant contre un certain Darkness, une puissance camouflée qui promettait mort et destruction pour Héra, le tout à l’insu de Kuja qui approchait dangereusement de ses dernières minutes, l’Ange de la Mort ignorant même que Darkness fut invoqué par sa si intense peur de la mort.

Le génome perdit sa Transe, et si proche de la mort, il comprit un peu mieux ce que voulait vraiment dire «vivre». Résolu à ne pas pouvoir anéantir Héra, il aida Djidane et ses camarades à sortir sains et saufs de l’Ifa. Son jeune frère refusa pourtant de l’abandonner, et revint le chercher dans l’espoir de le sauver, estimant qu’il y avait du bien en tous et chacun. Faible, Kuja admit avoir commis des erreurs, mais comprenait également qu’il ne pouvait continuer à vivre. Il utilisa ses dernières bribes de pouvoir pour sauver Djidane, et perdit la vie au cœur de l’Ifa, une douce ironie en soit.

Mikoto, le dernier Ange de la Mort créé par Garland, souffla quelques mots à Kuja post-mortem. Elle le remercia. Pourquoi ? Car sa si grande détermination à exister, à être un individu et non pas un vulgaire vaisseau, avait apprit à ces si nombreux génomes vides d’âmes qu’ils pouvaient être autre chose que de vulgaires marionnettes…

Ce n’était toutefois pas la fin du voyage pour Kuja. Reposant dans une pseudo-paix, dans une noirceur totale, payant pour ses crimes via une solitude âcre et muette, le génome fut appelé par une douce voix délicate qui lui tendait la main. Une seconde chance ou une simple opportunité, l’Ange de la Mort n’hésita que trop peu avant de rejoindre ce nouveau chemin qui lui promettait une vie nouvelle.
Il arriva ainsi sur les terres désolée d’Ophelheim, un monde dont il ne savait rien.


Joueur

■ PSEUDO : DarkMasamune.
■ ÂGE : 25 ans.
■ COMMENT TU AS DÉCOUVERT LE FORUM ? : Je l'ai fais ♥️.
■ TU AS TOUT COMPRIS (règlement, contexte, etc) ? : Bah tiens.

Fiche par Fallen Swallow sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celeste

Fondatrice | Compte Administrateur
Fondatrice | Compte Administrateur
avatar


Messages : 28
Date d'inscription : 01/02/2018
Souvenir : Ophelheim.

MessageSujet: Re: Kuja ║ DARK MESSENGER   Jeu 15 Fév - 10:58



Bienvenue à toi ! Je t’annonce que tu es validé(e) !

Maintenant que ça c’est réglé, tu peux te lancer tout de suite à la recherche d'un rp pour démarrer ton aventure ! Prends soin de regarder si d’autres ne sont pas déjà à la recherche d’un partenaire avant d’ouvrir un nouveau sujet. En attendant, libre à toi de faire un tour dans le flood pour discuter avec les autres membres de notre communauté (promis, ils ne mordent pas !).

Ton souvenir sera bientôt ajouté sur le forum, merci de ta participation pour sauver Ophelheim !

Si tu as des interrogations, n’hésite pas à envoyer un MP à Kuja ou Terra Branford qui se feront un plaisir de te répondre et de te guider si nécessaire.

Amuse-toi bien ! ♥️


_________________

Compte fondateur. Merci de contacter Kuja ou Terra pour toutes interrogations.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rp.forumactif.com
 
Kuja ║ DARK MESSENGER
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dark Heresy ?
» reportage photo : Apocalypse chez les Dark Angels
» Dark City 2.10 FIN
» land speeder dark eldar
» Dark Angels + Ultra Marines + titan Ork VS GI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy :: Où tout a commencé :: Présentations :: Présentations Acceptées-
Sauter vers: